Oubli de mot de passe
Déjà inscrit ?
 
Se connecter
 
Déjà inscrit ?
 
Nouveau visiteur ?
Date de naissance

Forum

Conseils perso pour bien photographier les insectes
Picture of
En ligne
Inscription: 08/11/2010
Messages:
29/03/2011 - 17:05
Conseils perso pour bien photographier les insectes

Pour compléter les conseils photo avisés de Fernand et Nicolas, je voulais vous parler de l'Exposition, qui me parait capitale pour réussir les photos d'insectes. Je vois trop souvent, dans les galeries, des photos sombres et floues qui rendent l'identification délicate, voire impossible.

Petits conseils perso, simples et efficaces, sans se prendre la tête.

Il faut quand même savoir que l'appareil photo n'a pas les mêmes performances que l'oeil humain, sachant cela on comprendra mieux son appareil photo. Dans de bonnes conditions d'éclairage (grande lumière), l'appareil photo est plus performant que notre oeil, il voit mieux des détails plus petits. Dans les autres cas, il est médiocre voire presque aveugle. Il n'a pas la capacité d'adaptation que nous avons. C'est pour pallier à ces performances médiocres que le photographe utilise un pied mais, celui-ci est inapproprié pour courir après les insectes!  Donc:

1er conseil :  Sortir par grand soleil, quand il est au zénith disons 10H-16H en été pour faire large. Ca tombe bien, les insectes raffolent du soleil et sont plus nombreux, surtout les butineurs qui dépendent du nectar des fleurs, plus abondant avec le soleil et la chaleur.

Je parle en terme d'efficacité compte tenu des exigences du SPIPOLL pas en photo artistique où une lumière plus subtile est préférable, mais il faut d'autres moyens, pied, flash. Je n'utilise pas de flash, trop lourd et ça épuise vite les batteries.

2ème conseil :  Gardez toujours le soleil derrière vous, c'est capital, surveillez les insectes et aussi le soleil. Sinon, à contre-jour, l'appareil photo est aveuglé et l'insecte sera dans l'ombre. Surveillez aussi votre ombre portée.

3ème conseil : La vitesse de votre appareil va dépendre de la lumière disponible, plus il y aura de lumière, plus vous pourrez avoir une grande vitesse et une profondeur de champ correcte, c'est à dire un insecte bien net.

Ca tombe bien, les insectes ont en général la bougeotte et il faut les saisir à grande vitesse pour éviter le flou de bougé.

4ème conseil : Utilisez le mode P de votre appareil, il est en général performant et gère la vitesse et l'ouverture en fonction de la lumière disponible en donnant priorité à la vitesse, ce qui est bon pour notre besoin. Vous pouvez contrôler dans le viseur ou sur l'écran la vitesse affichée au moment ou vous appuyez sur le déclencheur pour faire la mise au point. Entre 1/500ème et 1/1000ème ou plus, c'est parfait. En dessous de 1/300ème, il y a danger, il ne faut pas bouger et prier que l'insecte reste tranquille. N'oubliez-pas que vous cumulez votre propre bougé et celui de l'insecte. Vous pouvez tenter de monter les ISO mais ça va dépendre des performances de votre appareil. A essayer en cas de nécessité.

5ème conseil : Utilisez la Mesure spot. Elle est disponible en appuyant sur Fonction/set. Il y a le choix entre la mesure Evaluative, Prédominance centrale ou Mesure spot.

Avec Spot, la mesure de la lumière se fera uniquement au centre du viseur donc, sur l'insecte, si on l'a bien eu dans le viseur. Je prends un exemple, souvent vu dans les galeries. Les fleurs choisies étant blanches ou claires, la Mesure matricielle et la Prédominance centrale protègent les fleurs pour que les blancs ne soient pas "cramés". Résultat : l'insecte est sous-exposé, trop sombre, alors qu'il était au soleil, bien éclairé. 

Avec la mesure Spot, les fleurs blanches seront sur-exposées, mais on s'en fiche puisqu'on ne s'intéresse qu'à l'insecte et qu'on va découper autour.

6ème conseil : Choisissez dans le même tableau AWB (Automatic White Balance), je n'entre pas dans les détails mais, votre appareil tentera d'éviter les photos trop jaunes ou trop bleues. Cette fonction est en principe performante sue de nombreux appareils (à vérifier). C'est peu important vu qu'on peut intervenir facilement en post traitement.

Dernier conseil : Faites beaucoup de photos pour chaque insecte, les appareils, même les plus sophistiqués, ont souvent une mise au point aléatoire car on bouge, l'insecte bouge aussi. Pour une photo correcte, j'en jette 5 en moyenne qui sont loupées.

Après les photos, il y a le post-traitement. Cadrez serré vos photos sur l'insecte, format 4:3, le cadre en position horizontale pour que l'insecte ne soit pas coupé à l'affichage. On voit dans les galeries des photos brutes de sortie, pas cadrées, c'est inadmissible, elles seront inutiles.

A vos appareils et bonne chasse ! N'oubliez-pas de surveiller le soleil et la vitesse, c'est capital !

Picture of
offline
Inscription: 06/02/2010
Messages:
29/03/2011 - 22:10
Bien

Bien Prisca, tous les conseils sont bons à prendre, en plus lorsqu'ils sont donnés avec clarté et précision. Et vos collections sont toujours agréables à regarder, donc les conseils sont les bienvenus. Chacun y trouvera une idée  à mettre en pratique.

Picture of
offline
Inscription: 06/02/2010
Messages:
30/03/2011 - 00:54
Savoir à qui on a à faire !!

Merci Prisca pour tes conseils techniques. Pour boucler la boucle, quelques considérations concernant les insectes eux-mêmes. Il est bien évident qu'on ne va pas approcher de la même façon une abeille, une guêpe ou un coléoptère. En ce qui concerne les abeilles, pas de problème particulier. C'est un insecte qui n'est pas très craintif et qu'on peut approcher de très près assez facilement. Il suffit de rester immobile et elles viennent se poser sur une fleur qui se trouvera à 20 centimètres de vous sans problème. Il est rare qu'elle vous pique et étant donné que sa piqure est mortelle pour elle ceci explique peut-être celà. La prise de vue s'en trouvera donc grandement facilitée. Je n'en dirais pas autant de la guêpe. Cet insecte est nettement plus agressif que l'abeille et n'hésite pas à attaquer si elle se sent menacée. Et elle, par contre peut piquer sans y laisser la vie. Mais avec un peu d'habitude on voit vite si on est trop près. La guêpe se retourne et commence à s'agiter en ouvrant davantage ses ailes. On comprend alors qu'il faut lui laisser un peu plus d'espace. La prise de vue devra être prise d'un peu plus loin et les réglages seront donc différents. Donc ne pas hésiter à prendre des photos dès que l'approche semble suffisante. Si on peut approcher davantage tant mieux !!!

Les mouches sont généralement un peu plus compliquées à approcher sauf quelques exceptions. Dans ce cas également prendre plusieurs photos en se rapprochant jusqu'à son envol . Il ne restera ensuite qu'à trier les clichés. Les bourdons bougent également beaucoup

sauf si la fleur offre suffisamment de nectar pour les occuper quelques secondes. Les xylocopes restent un peu plus longtemps en place et leur prise est plus facile.

Les frelons sont un peu plus craints mais sans vrai raison car ils sont discrets et craintifs. Sauf près de leur nid. Et leur piqure n'est pas plus méchante que celle d'une guêpe.

Les coléoptères sont à priori plus faciles à saisir car plus statiques. Mais il faut savoir que certains d'entre eux comme les cicindèles ou les cétoines dorées sont capables de s'envoler aussi rapidement que des mouches. D'autres ne volent pas (tels les carabes).

Donc comme l'a précisé Prisca, le soleil doit se trouver par trois quart arrière pour éclairer l'insecte. Ne vous mettez jamais de façon à faire ombre à l'insecte. L'éclairage serait insuffisant et vous seriez rapidement repéré comme potentiellement agressif par l'insecte qui ne ferait pas de vieux os sur place.

Le maître mot , pour résumer mon propos ,est discrétion.  En restant immobile les insectes ne vous percevrons pas comme agressif  et vous pourrez les observer tout autour de vous sans problème. Une petite bête n' ayant jamais mangé une grosse , habituez vous à vous mêler à eux. Votre plaisir sera décuplé et votre moisson d'images également.

Bonne chasse.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Picture of
offline
Inscription: 05/22/2010
Messages:
03/06/2011 - 17:57
macro

je pense m'acheter un objectif macro,pour un canon. Si quelqu'un peux me conseiller.merci

Picture of
offline
Inscription: 05/24/2010
Messages:
16/05/2016 - 09:04
Macro

Je ne connais pas bien les objectifs macro, mais pour tester la macro il y a une solution simple et economique par rapport aux vrais objectifs macros souvent très chers : les bagues allonges.

A titre d'exemple, vous pouvez regarder ma dernière collection "Viorne obier "boule de neige" 05-2016" dont certaines photos ont été prises de cette façon (Epeire, acarien, bruche, clyte)

 

Inscription: 05/26/2010
Messages:
04/04/2011 - 08:36
Merci à tous pour ces

Merci à tous pour ces conseils avisés ! =)

Mathieu

Chargé de l'animation du SPIPOLL

Inscription: 07/24/2010
Messages:
09/04/2011 - 17:19
Merci Prisca, ces conseils

Merci Prisca, ces conseils m'ont beaucoup aidé ces jours-ci pour améliorer mes prises de vue. Rien à voir avec ce que je faisais avant.

    De plus , ce qui ne facilite pas les choses, j'ai un nouvel appareil photo ( Canon PowerShot SX20 IS) et un nouvel ordinateur. Il me faut un peu de temps pour bien manipuler tout cela

   Encore merci.

Picture of
offline
Inscription: 07/16/2010
Messages:
04/05/2011 - 16:17
Ca dépend où on habite !

Bonjour Prisca,

Je suis tout à fait d'accord avec toi par rapport à tes conseils ... mais tout le monde ne peut pas faire des collections dans des conditions idéales. Pas forcément la météo adéquate le week end selon la région où on habite et pas forcément le temps quand les conditions sont idéales (vues les collections actuelles, cela butine bien plus en ce moment dans le sud de la France !). Des vitesses lentes peuvent aussi être utiles pour faire des photos de fleurs à l'ombre qui attirent des insectes différents (il est rare de voir un papillon de nuit au soleil entre 10 et 16h).

Il est tout à fait possible de faire des collections exploitables dans des conditions médiocres (avec un horrible ciel couvert). Elles sont effectivement nettement moins esthétiques mais elles ont le mérite d'être. J'ai fait des photos qui permettent l'identification à des vitesses bien inférieures (au 60ème, parfois même au 30ème) quand je n'avais pas le choix. C'était ça ... ou pas de collection.  Là les conseils sont différents : profiter de la fraction de seconde où le vent s'est arrêté, préférer le viseur à un appareil tenu à bout de bras, bien caler ses bras contre son corps et retenir sa respiration la fraction de seconde du déclenchement. Et là, effectivement, il vaut mieux multiplier les prises de vues, surtout avec des espèces un peu nerveuses.

Picture of
offline
Inscription: 06/02/2010
Messages:
05/05/2011 - 15:46
Bonjour,Je suis, comme

Bonjour,Je suis, comme beaucoup, en admiration devant les collections de Prisca (et quelques autres) qui sont de très bonne qualité et qui ont, en plus, l'avantage d'être en général, justes dans les identifications. Je comprends aussi ce que veux dire Katz et nous sommes, en majorité, dans cette "classe" là. A savoir, l'envie de prendre les insectes quand ils se présentent (au moment où nous mêmes avons un créneau pour spipoller) même si les conditions climatiques ne sont pas à 100% favorables. Et les résultats sont, effectivement dans l'ensemble, très exploitables. Nous ne devons pas rentrer dans un esprit de "compétition" mais rester dans le plaisir de partager des moments de "nature" extraordinaires qui nous font découvrir tout un monde fascinant que nous avons, la plupart d'entre nous, bien sûr, cottoyé mais sans approfondir plus que ça. Il a fallu Spipoll pour nous ouvrir très grands les yeux et je pense que nous en tirons tous une grande satisfaction. Il faut, par contre, que l'on s'améliore en envoyant moins de photos vraiment flous et donc non exploitableset  que l'on ne double pas (ou triple pas) les photos d'un  insecte identique (sauf quelque fois pour voir l'insecte sous un autre angle si nous avons des difficultés d'identification). Voilà, en s'imposant quelques petites exigences, nous arrivons  à de bons résultats et c'est toujours un plaisir d'aller voir les collections de chacun d'entre nous, des plus courtes aux plus longues.

Bon "spipollage".... à vous TOUS.

Picture of
En ligne
Inscription: 08/11/2010
Messages:
04/06/2011 - 13:54
Katz a raison, c'est vrai que

Katz a raison, c'est vrai que les conditions météo ne sont pas les mêmes, les problèmes sont différents, chez moi il y a le plus souvent du soleil mais aussi des rafales de vent terribles, d'où la vitesse rapide. 

Merci Cybelle, c'est vrai que chacun apporte sa vision et son expérience et c'est toute la richesse du SPIPOLL.

J'ai commencé par la photo et pour moi, impossible de faire passer une photo qui ne soit pas satisfaisante selon mes critères (bien sûr, les insectes ont priorité et il m'arrive aussi de n'avoir qu'une seule photo ratée, je la mets quand même, mais je fais tout pour que ça reste exceptionnel).

Chercher à améliorer la qualité de ses photos, pour faciliter les identifications, c'est possible.

Picture of
offline
Inscription: 01/09/2016
Messages:
09/01/2016 - 11:35
photos automatiques

Bonjour, Je suis agriculteur multiplicateur de semences potagères et je souhaite faire une sorte d'inventaire des insectes pollinisateurs qui viennent sur les plantes que je multiplie : carottes, laitues, courges etc.. Pour faire cela j'imagine utiliser un système de prise de photos automatique ( à intervalles de temps réguliers ou des photos prises avec un détecteur de mouvements) sur un ou plusieurs jours. Les photos prises au fil du temps seraient régulièrement dépouillées. Ce même système me serait aussi utile pour mieux comprendre de comportement et l'évolution des populations d'insectes (pollinisateurs, bio agresseurs, auxiliaires) sur les plantes Ma question est la suivante : avez vous connaissance de personnes ayant mise au point des système photographiques de ce type ? Dans l'attente de votre réponse, soyez assuré de toute ma considération. Pierre Dorand  www.aubepin.fr

Inscription: 05/26/2010
Messages:
14/01/2016 - 17:35
 Bonjour Pierre,  Je n'ai pas

 Bonjour Pierre, 

Je n'ai pas la connaissance de telles initiatives, mais il existe des dispositifs qui permettent de déclencher les photos au mouvement (pour détection de grands mammifères notamment). Mais semble difficilement applicable pour des insectes sur des fleurs, non ? 

Mathieu 

Chargé de l'animation du Spipoll

Inscription: 03/09/2016
Messages:
01/05/2016 - 11:15
bonnettes macro pour lumix

Bonjour,
J'ai un lumix DMC FZ200 pas génial pour la macro, je voulais acheter une bonnette macro il y a 150 et 250, je me demande si çà permet d'améliorer les photos. Merci si vous avez testé de me dire votre expérience.

Picture of
offline
Inscription: 07/09/2010
Messages:
13/05/2016 - 16:30
Question sur les bonettes

Ce forum a été oublié pour un autre plus performant ! Pour avoir une réponse, posez vos questions sur le Forum des spipolliens : Le forum des fêlés d'insectes

Adresse : http://spipoll.forumactif.org/