Oubli de mot de passe
Déjà inscrit ?
 
Se connecter
 
Déjà inscrit ?
 
Nouveau visiteur ?
Date de naissance

Les Diptères

Ce sont les mouches et les moustiques mais seules les premières nous intéressent ici. Comme tous les Diptères, elles n’ont que deux ailes, mais pour se déplacer dans l’air, ce sont des pilotes exceptionnels.

  • Diptère
Diptère [Photo L. Vourzay | © OPIE]
Les syrphes et autres diptères floricoles

Le schéma classique d’un insecte, c’est deux paires d’ailes et trois paires de pattes. Mais les Diptères ne sont pas des insectes ordinaires. A la place des deux ailes postérieures, il y a deux petits bâtonnets que l’on appelle les balanciers ou les haltères. Ces organes sont de véritables stabilisateurs de vols qui transmettent au système nerveux central des informations sur la direction et sur la vitesse de l’inclinaison du corps lors des déplacements. Si l’un d’eux disparait, le vol est difficile. Ces as du pilotage sont cloués au sol lorsque les deux sont supprimés.

Les Diptères sont près de 140 000 dans le monde dont 8 000 en France. Les Brachycères « antennes courtes » rassemblent les mouches au sens large, reconnaissables avec leurs gros yeux à facettes. C’est dans ce groupe que l’on rencontre les espèces qui se nourrissent de nectar et/ou de pollen. Les Nématocères, « antennes filiformes », qui réunissent les moustiques et les tipules, ne sont pas floricoles.

Les syrphes sont les diptères les plus étudiés dans le cadre de la pollinisation. Ils sont facilement reconnaissables en vol car ils font très souvent du surplace. Beaucoup d’espèces ressemblent à de petites guêpes et les adultes sont tous floricoles. Chaque espèce possède une trompe (ou proboscis) adaptée à son régime alimentaire, nectar, pollen ou les deux. Curieusement, les larves de syrphes ont des traits de vie très différents. Les éristales sont des saprophages dont les larves se nourrissent de matières organiques en décomposition. La Milésie faux-frelon vit dans le terreau de très vieux arbres. Les larves du Syrphe ceinturé sont prédatrices de pucerons. Les volucelles parasitent les nids de guêpes et de frelons.

L’ultime spécialisation chez les Diptères se rencontre chez les bombyles. Ces petites peluches volantes ont une longue trompe non rétractile adaptée à la recherche de nectar dans les fleurs tubulaires. Leurs larves sont des parasites d’abeilles sauvages. D’autres parasites sont floricoles, notamment les tachinaires qui s’attaquent à de nombreux groupes d’insectes.

À savoir

Les Diptères jouent probablement un rôle important pour la pollinisation des petites fleurs peu attractives pour les gros pollinisateurs. Ils ont aussi un rôle clé pour la pollinisation en altitude où les autres insectes sont moins présents. C’est le cas en montagne pour le Trolle d’Europe. Il est uniquement pollinisé par des diptères chiastochètes dont les larves mangent les carpelles des fleurs.