Oubli de mot de passe
Déjà inscrit ?
 
Se connecter
 
Déjà inscrit ?
 
Nouveau visiteur ?
Date de naissance

Fondateurs

Dans le cadre de l’Année internationale de la biodiversité, le Spipoll est un projet labellisé Biodiversité 2010, entrepris avec le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer.

  • Fondateurs
[Photo L. Vourzay | © OPIE]
Le Muséum national d’Histoire naturelle

Chaque jour - et depuis 350 ans - le Muséum traite d’un sujet devenu d’une brûlante actualité : la biodiversité et la préservation de la nature. Plus de 1 900 femmes et hommes - chercheurs, enseignants, muséologues… - aux multiples métiers et d’horizons différents travaillent à une meilleure connaissance de la nature, partageant le même credo : mieux connaître la nature afin de mieux la préserver.
Ce credo, le Muséum le rappelle dans ses différents sites et le fait vivre dans la communauté scientifique. En tant que centre de recherche, il s’appuie sur des études de terrain et de laboratoire, un grand éventail de disciplines, des collections exceptionnelles et une expertise reconnue. Au-delà, à travers l’enseignement ou les actions de diffusion, il a vocation à partager ses connaissances. Chaque année, plus de 2 millions de visiteurs bénéficient de celles-ci par le biais d’expositions, de conférences ou d’animations dans les galeries, parcs zoologiques et jardins botaniques.
Le Muséum est au coeur de la dynamique de l’année de la biodiversité. Par ses recherches, il est l’un des organismes qui apporte des réponses concrètes. Rendant les savoirs sur la nature accessible à tous, il est également un vecteur de sensibilisation, aidant à l’émergence de comportements responsables. Il est ainsi, plus que jamais, le partenaire de la nature.
Le Spipoll propose de concilier ces deux missions de recherche et de sensibilisation, en offrant aux chercheurs du Muséum, via le grand public, des données essentielles pour la compréhension des questions relatives à la biodiversité et à sa préservation.

Pour en savoir plus

Le Muséum national d'Histoire naturelle

www.mnhn.fr

L’Office pour les insectes et leur environnement (Opie)

L’Office pour les insectes et leur environnement (Opie) est une association déclarée de type loi 1901. Depuis plus de 40 ans, l’Opie occupe une place privilégiée au carrefour de l'ensemble des activités entomologiques en France et de l’éducation à l’environnement sur le thème des insectes. Ses principales missions visent à encourager la pratique de l'entomologie et à développer les études sur les insectes, en particulier sous leurs aspects écologiques, vers tous les publics. L’Opie s’attache à développer des supports de diffusions des connaissances, des activités pédagogiques, des formations professionnelles, des inventaires et des études pour une meilleure conservation des insectes et de leurs milieux.
Quatre associations régionales (Opie Franche-Comté, Opie Midi-Pyrénées, Opie Poitou-Charentes, Opie Provence-Alpes-du-Sud), une antenne régionale en Languedoc-Roussillon et de nombreux partenaires contribuent à former un réseau national unique en son genre. Au sein du Spipoll, l’Opie s’engage avec entrain et conviction !
Il contribue à la réalisation d’une clé de détermination des insectes pollinisateurs, qui est au coeur de cet observatoire. De nombreux spécialistes participent à développer cet outil qui se doit d’être à la fois extrêmement simple d’utilisation pour le grand public et le plus fiable possible, malgré une grande complexité de la « science » de ces insectes.
Ses experts contribuent naturellement à la validation et à l’analyse scientifique des résultats.
Par ailleurs, c’est grâce à son vaste réseau et à son expérience dans le champ de l’éducation à l’environnement que l’Opie propose d’animer l’observatoire au plus près du public et sur l’ensemble du territoire national. Il anime également le site web qu’il a contribué à construire avec le Muséum.

Pour en savoir plus
Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer

La connaissance de la biodiversité est essentielle pour aménager le territoire et organiser des politiques publiques durables au coeur des préoccupations du Grenelle Environnement. À l’occasion de l’année internationale de la Biodiversité 2010, le ministère du Développement durable a initié plusieurs projets nationaux permettant, via les sciences participatives, de réaliser un inventaire précis et cartographié des habitats, de la faune et de la flore en France.
• SPIPOLL : ce projet marque la volonté du ministère de lutter contre la régression des pollinisateurs, notamment les abeilles. Il a également engagé, dans ce cadre, une action de semence de graines d’espèces végétales mellifères sur plus de 250 kilomètres d’accotements routiers afin d’offrir aux pollinisateurs de nouvelles ressources florales pour leur alimentation.
• Les « Atlas de la biodiversité » invitent les citoyens des communes volontaires à participer au recensement des richesses de la biodiversité ordinaire qui les entourent. L’atlas a pour objectif de sensibiliser et mobiliser durablement les élus locaux, les acteurs socio-économiques et les citoyens à la préservation de la biodiversité.

Pour en savoir plus

Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer

www.developpement-durable.gouv.fr

www.cbd.int/2010/welcome/